le Petit-déjeuner – Petit voyage dans le passé …

mis en ligne le

Considéré comme le repas le plus important de la journée, le Petit-déjeuner contient les apports énergétiques et nutritifs nécessaires après une bonne nuit de sommeil. Mais celui-ci n’a pas toujours eu la forme qu’on lui connaît. 

Petit voyage dans le passé… 

  • CHEZ LES ROMAINS, le petit-déjeuner était composé de pain frotté d’ail ou d’oignon, puis arrosé de vin coupé d’eau. L’on trouvait déjà à l’époque, des boutiques proposant des petits déjeuners à consommer sur place ou à emporter : boudin grillé, friture de poisson, brochette de viande, … 
  • LES GAULOIS se nourrissaient principalement de charcuterie et de fromage auquel ils rajoutaient une bouillie d’orge et de miel.  
  • AU MOYEN AGE, le petit-déjeuner des chevaliers était composé de larges tranches de pains recouvertes d’un potage au légume, au lait et aux lardons. Le tout était accompagné d’une soupe au vin, ayant probablement pour effet de rendre ces hommes plus «courageux». 

 

  • A LA RENAISSANCE, on commence à identifier le petit-déjeuner moderne. Le pain beurre trempé dans du lait fait son apparition.  Importé par l’ambassadeur du sultan Turc, le café fait son apparition à la cour de Louis XVI. Puis en 1683, l’on voit apparaître le café crème accompagné d’une pâtisserie en forme de croissant de lune.  

  • AU XIXe Siècle, le pain trempé dans la soupe reste encore le produit de référence, auquel on ajoutera plus tard du pain perdu.  A la fin du 19ème siècle les céréales font leur apparition. Mais ce n’est que dans les années 80, qu’on les retrouve dans les foyers français

     

    Nicolas et Thomas (seconde 6)

     

Print Friendly, PDF & Email
Haut